Présentation

Autonomiser les filles et les jeunes femmes n’est pas seulement l’un des plus grands défis moraux de notre génération, c’est aussi une nécessité pragmatique.
Sur les 796 millions d’adultes ne sachant pas lire ni écrire, presque deux tiers sont des femmes – un pourcentage qui vient encore d’augmenter légèrement au cours de la dernière décennie. Les femmes et les filles issues de milieux pauvres et marginalisés sont les plus touchées, parce que l’appartenance ethnique, le handicap et le lieu de vie constituent de sérieux facteurs aggravants, qui réduisent significativement les chances pour une fille d’accéder à l’école et d’achever sa scolarité. Cette situation reflète un déni scandaleux des droits humains.

Pour accompagner donc les femmes dans l’atteinte des objectifs conduisant à leur autonomisation, il apparait primordial de les aider à capitaliser sur leurs activités économiques actuelles, en leur offrant de réelles opportunités d’affaires et des outils méthodologiques de base adaptés, pour la pérennisation et le développement de leurs activités.

Nous sommes convaincues qu’au-delà de toute action de lobbying et de plaidoyer, la mise en commun des talents et un exercice de la solidarité à travers les actions concrètes constituent un des moyens contribuant à l’autonomisation des femmes.

La finalité de notre projet associatif : lutter pour un exercice harmonieux des droits civils, économiques, sociaux et culturels au niveau local, national, régional de la femme et des filles.